Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Questions d'actualité BVA - Orange - iTELE > Les Français et Charlie Hebdo, un an après les attentats

Les Français et Charlie Hebdo, un an après les attentats

Le 09 Janvier 2016


1 an après l’attaque contre Charlie Hebdo, près de ¾ des Français déclarent toujours « Je suis Charlie » (76% -1 pt)
Sur le plan politique, 90% des sympathisants de la gauche déclarent « Je suis Charlie » (et 92% chez les sympathisants du Parti socialiste) contre 67% chez les sympathisants de la droite (62% chez ceux des Républicains) et 64% chez les sympathisants du Front national.

Pour 51% des Français, la liberté d’expression a plutôt reculé depuis l’attaque de janvier 2015 contre Charlie Hebdo

Chez les sympathisants de la gauche, 52% des interviewés considèrent qu’elle a plutôt progressé contre 45% qu’elle a reculé, signe d’une opinion certainement confortée par les mobilisations de masse du 11 janvier. A l’inverse, les interviewés sont plus nettement majoritaires à considérer que la liberté d’expression a reculé chez les sympathisants de la droite (52% contre 43% qui jugent qu’elle a progressé) et ceux du Front national (62% contre 37%), des populations probablement plus sensibles au poids du climat insécuritaire post-attentats.

Des Français en attente d’action gouvernementale, en matière d’emploi des jeunes, de situation des banlieues, de réflexion sur l’intégration et de lutte contre la propagande djihadiste
88% des Français jugent que l’action menée par le gouvernement en réponse aux événements terroristes de l’an passé a été insuffisante en ce qui concerne l’emploi des jeunes, tout comme 86% à propos de la situation des banlieues. Les attentes sont également fortes concernant la question de l’intégration (77% des Français jugent l’action gouvernementale plutôt insuffisante dans ce domaine), le contrôle de l’immigration illégale (77%) ou encore l’éducation (76%).
Parmi les éléments sur lesquels l’action du gouvernement est fortement jugée insuffisante on note la présence de la lutte contre la propagande djihadiste et la radicalisation (74% jugent l’action plutôt insuffisante) et des attentes à l’égard de la surveillance des réseaux sociaux (31% jugent l’action plutôt suffisante et 68% plutôt insuffisante).
Enfin, on trouve des attentes plus limitées sur des champs massivement investis au cours des derniers mois comme la lutte contre le terrorisme international (38% jugent l’action plutôt suffisante contre 60% qui la jugent plut insuffisante), la lutte contre le racisme (42% la jugent plutôt suffisante et 56% plutôt insuffisante) et la sécurité intérieure (45% jugent l’action plutôt suffisante contre 53% plutôt insuffisante).

La lutte contre la propagande djihadiste et la radicalisation doit constituer une priorité du gouvernement pour près d’1 Français sur 2

Quand on les interroge sur les domaines qui doivent constituer des priorités du gouvernement pour répondre aux événements terroristes de l’an passé, les Français donnent des indications assez claires sur leurs attentes. De façon assez incontestable, c’est la lutte contre la propagande djihadiste et la radicalisation qui ressort en tête des priorités pour le gouvernement. 48% des Français (et 51% des sympathisants de la droite) ont cité cet item qui devance nettement, en termes de priorité, la sécurité intérieure (33%) et le contrôle de l’immigration illégale (32%, première priorité pour les sympathisants du Front national : 70%).
En retrait de ces trois priorités pour l’action gouvernementale dans l’esprit des Français, on trouve l’éducation (29%, première priorité pour les sympathisants de la gauche : 48%), et l’emploi des jeunes (26%). Parmi les autres thématiques proposées, la situation des banlieues (20%), la surveillance des réseaux sociaux (17%), la question de l’intégration (15%) ou la lutte contre le racisme apparaissent moins prioritaires.




Sondage réalisé :
  • . du 07 janvier 2016 au 08 janvier 2016

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2016 BVA