Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Questions d'actu BVA-CQFD > Les conséquences de la crise au sein de l'UMP

Les conséquences de la crise au sein de l'UMP

Le 23 Novembre 2012


Jean-Louis Borloo peut se frotter les mains

PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS :

La crise nuit fortement à l‘image de Copé et Fillon, surtout à celle de Copé considéré comme le principal responsable : Copé perd 22 points de bonnes opinions (11 points de perdus « seulement » pour François Fillon). 38% des Français imputent la responsabilité de la crise à Jean-François Copé, 12% à François Fillon et 48% estiment qu’ils sont aussi responsables l’un que l’autre.

L’UDI incontestable gagnant de cette crise : le parti effectue un bond de 11 points de popularité en quelques jours (45% de bonnes opinions), là où l’UMP perd 5 points.

Les sympathisants UMP attendent Nicolas Sarkozy mais les deux tiers des Français ne veulent pas qu’il fasse son retour en politique.
 




Sondage réalisé :
  • . du 22 novembre 2012 au 23 novembre 2012

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2016 BVA