Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Sondage LH2 > Popularité de l'exécutif - juin 2014

Popularité de l'exécutif - juin 2014

Le 13 Juin 2014


Les principaux enseignements de ce sondage :

A 22% d’opinions positives, la popularité de François Hollande prolonge une chute qui ne semble pas susceptible de s’enrayer pour le moment


- 22% des Français déclarent avoir une opinion positive de François Hollande en tant que président de la République. La popularité du chef de l’Etat régresse d’1 point en comparaison à mai 2014 (23%) et s’établit à son plus bas niveau, 8 points derrière le score plancher atteint par Nicolas Sarkozy sur la période 2007-2012 (30%).

- Les opinions positives à l’égard du chef de l’Etat se situent sous la barre des 20% auprès de populations potentiellement plus fragilisées par la crise économique et sociale : les employés (16%, =) et les ouvriers (10%, -10pts), et les habitants de communes rurales (16%, -1pt).

- Sur le plan politique, un phénomène constaté depuis quelques mois se confirme : à gauche, la cote de popularité du chef de l’Etat ne dépasse le seuil des 50% d’opinions positives qu’auprès des sympathisants du Parti socialiste (65%) qui constituent son seul soutien solide au sein des sous-catégories de l’échantillon.

Les opinions positives à l’égard de Manuel Valls baissent de 4 points à 48%

- 48% des Français déclarent avoir une opinion positive de Manuel Valls en tant que Premier ministre, une part en baisse de 4 points en comparaison à mai 2014. A titre de comparaison, la popularité de Jean-Marc Ayrault était passée sous le seuil des 50% d’opinions positives en octobre 2012 (45%) contre novembre 2007 pour François Fillon (47%). 3 mois après son entrée à Matignon, ce score marque donc pour Manuel Valls un effritement plutôt rapide des opinions positives le concernant, conséquence directe de sa nomination dans un contexte de défiance à l’égard de l’exécutif.

- Malgré une action concrète de réduction des impôts pour les foyers les moins favorisés qui peuvent expliquer la forte popularité à gauche du Premier ministre, les opinions positives à son égard sont basses auprès des populations ayant exprimé de fortes attentes de « justice sociale » au cours des scrutins récents comme les employés (45%, -3pts), les ouvriers (33%, -13pts), les habitants de communes rurales (43%, -7pts).




Sondage réalisé :
  • . du 12 juin 2014 au 13 juin 2014

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2017 BVA