Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > OBSERVATOIRE DE LA POLITIQUE NATIONALE – MARS 2017

OBSERVATOIRE DE LA POLITIQUE NATIONALE – MARS 2017

Le 08 Mars 2017

BAROMETRE BVA - ORANGE - LA TRIBUNE

 

La cote d’influence de François Fillon recule, y compris auprès des sympathisants LR, et se situe désormais à un niveau inférieur à celle de François Baroin

Au terme d’une semaine mouvementée, marquée par la défection de nombre de ses soutiens, François Fillon est confronté pour la première fois dans notre baromètre à une perte de confiance dans son propre camp. La cote d’influence de François Fillon enregistre ainsi une baisse de 11 points auprès des sympathisants de droite (56%), qui ne concerne pas seulement les sympathisants du centre mais aussi les personnes se sentant proches du parti LR (74%; -9).

François Fillon est désormais devancé par François Baroin dans notre classement des cotes d’influence, de manière assez nette quand on regarde les résultats auprès de l’ensemble des sympathisants de droite (65%; +2), mais également auprès des sympathisants LR (76%; +1).

Emmanuel Macron conserve la tête de notre classement et gagne des points chez les sympathisants PS et du centre

Avec une cote d’influence relativement stable par rapport au mois dernier (41%; +1), Emmanuel Macron demeure la personnalité politique que les Français souhaitent le plus voir jouer un rôle à l’avenir. Le leader d’En Marche! engrange dans notre baromètre des points à la fois auprès des sympathisants PS (60%; +11) et des sympathisants du centre (Modem et UDI : 64%; +13).

Emmanuel Macron devient ainsi la personnalité que les sympathisants PS souhaitent le plus voir jouer un rôle important à l’avenir, devançant d’un cheveu Benoît Hamon (59%; -2), en léger repli.

A gauche, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se disputent le leadership

Auprès de l’ensemble des sympathisants de gauche, la cote d’influence de Benoît Hamon est plus importante que celle de Jean-Luc Mélenchon (62% contre 53%) mais le candidat PS se heurte à une double difficulté : il est désormais sérieusement concurrencé par Emmanuel Macron et a du mal à élargir son assise auprès des sympathisants de partis de gauche autres que le PS, qui lui préfèrent toujours largement Jean-Luc Mélenchon (73% contre 65%).

Jean-Luc Mélenchon ne profite guère quant à lui des difficultés de Benoît Hamon, les sympathisants PS n’étant que très minoritaires à souhaiter le voir exercer davantage d’influence à l’avenir (32%; -6). Tout se passe comme si, à gauche, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se nuisaient mutuellement sans que l’un ne parvienne à prendre durablement l’avantage sur l’autre, dans un contexte où une partie des sympathisants PS a déjà opéré une bascule en faveur d’Emmanuel Macron.

Dans ce contexte, les personnalités de l’exécutif paraissent moins exposées

François Hollande voit sa cote de popularité légèrement progresser ce mois-ci (24% : +2). Trois Français sur quatre (74%; -3) continuent d’avoir une mauvaise opinion de lui, mais sa stature de chef de l’Etat, à l’écart des remous qui agitent le Parti socialiste ou la droite, semblent quelque peu le préserver.

42% des Français ont par ailleurs une bonne opinion du Premier ministre, un score en recul de 3 points par rapport à la précédente vague. Compte tenu du contexte de très forte défiance à l’égard des personnalités politiques, la cote de popularité de Bernard Cazeneuve résiste cependant plutôt bien, ce dernier profitant probablement de la relative discrétion médiatique qui entoure son action et ses déplacements.




Sondage réalisé :
  • . du 06 mars 2017 au 07 mars 2017

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2017 BVA