Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Questions d'actualité BVA - Orange - iTELE > LES FRANÇAIS ET LES SYNDICATS DE SALARIÉS

LES FRANÇAIS ET LES SYNDICATS DE SALARIÉS

Le 01 Mai 2016


 

 35% des Français ont une bonne opinion des syndicats de salariés (+ 4 points en deux ans), très légèrement plus populaires que le Medef

Ce taux de popularité, mesuré à 31% en juin 2014, progresse cependant de 4 points en deux ans et se situe également 4 points au-dessus du score de « bonnes opinions » mesuré pour le Medef en avril 2016 (31%). L’appréciation des syndicats est très variable selon les préférences politiques : 66% des sympathisants de la gauche en ont une bonne opinion (mais uniquement 56% des sympathisants du PS) contre 15% des sympathisants de la droite (Les Républicains : 12%) et 16% des sympathisants du Front national.

La CFDT, syndicat le plus populaire (41% de bonnes opinions) devant FO (29%) et la CGT (27%, -1pt en deux ans) dont l’image apparaît plus clivée

Plus proche de la ligne gouvernementale, la CFDT dispose d’une structure d’image reflétant cette position : si 53% des sympathisants de la gauche en ont une bonne opinion (contre 42% des sympathisants de la droite et 21% de ceux du FN), sa popularité est de 62% auprès des sympathisants du PS mais uniquement de 33% auprès de sympathisants de partis à la « gauche du PS » (LO / NPA / PC / Parti de gauche). Dans un contexte de division idéologique de la gauche, les opinions positives à l’égard de FO et de la CGT sont minoritaires auprès des sympathisants du Parti socialiste (FO : 41%, CGT : 36%) mais très élevées auprès des personnes se déclarant proches de formations à la gauche du PS chez lesquels ils sont plébiscités (FO : 73%, CGT : 88%).

La CGT, une image qui progresse sur fond de rejet de la ligne gouvernementale en matière d’emploi

Les opinions des Français, bien que très partagées, progressent significativement : 42% la jugent utile (+4 points), 39% considèrent qu’elle est courageuse (+4 points), 38% qu’elle est proche des réalités du terrain (+5 points) et 32% qu’elle représente bien les salariés (+4 points). Elles sont en revanche nettement plus négatives en ce qui concerne le fait que la CGT soit « ouverte au dialogue » (21%, +1 point).

La CFDT, le syndicat dont les Français se sentent les plus proches en dépit d’une préférence de la gauche pour la CGT

Comme en 2014, une majorité de Français déclarent que la CFDT est le syndicat de salariés dont ils se sentent le plus proches (46%, -2 points en comparaison à 2014) contre 18% pour Force Ouvrière (+1pt) et 23% pour la CGT (+6 points) pour lequel l’intérêt progresse significativement. Sur le plan politique, la CFDT est bien le syndicat préféré des sympathisants du Parti socialiste (52% contre 30% pour la CGT et 13% pour FO), de ceux de la droite (CFDT : 67%, FO : 13%, CGT : 10%) et, dans une moindre mesure, du FN (CFDT : 32%, FO : 29%, CGT : 17%) alors que les sympathisants de la gauche (CFDT : 39%, FO : 16%, CGT : 41%) et notamment de formations à la gauche du PS (CFDT : 7%, FO : 22%, CGT : 69%) placent la CGT en tête de leurs préférences.

49% des Français font confiance aux syndicats pour agir dans l’intérêt des salariés (-3 points en comparaison à 2010) alors que la crédibilité des chefs d’entreprises (32%, -11pts) et du Gouvernement (18%, -13pts) régresse fortement dans ce domaine

49% des Français déclarent qu’ils font confiance aux syndicats pour agir dans l’intérêt des salariés, une confiance qui a peu évolué dans le temps (-3 points en comparaison à 2010) et se situe à 54% auprès des salariés et à 77% auprès de sympathisants de la gauche. 32% des Français déclarent qu’ils font confiance aux chefs d’entreprises (-11 points en comparaison à 2010) et 18% qu’ils font confiance au Gouvernement (-13 points) pour agir dans l’intérêt des salariés, de fortes baisses qui matérialisent la perte de crédibilité dans l’opinion de ces deux acteurs du marché de l’emploi.

Si 58% des Français souhaitent que le Gouvernement prenne davantage en compte les revendications de syndicats…

La part de personnes souhaitant que le Gouvernement prenne davantage en compte les revendications de syndicats de salariés est par ailleurs très élevée auprès des sympathisants de la gauche (80%) et même chez ceux du Parti socialiste (72%).

À titre de comparaison, seuls 33% des Français considéraient en avril que le Gouvernement devrait prendre davantage en compte les revendications du Medef.

…le dialogue devra être plus fluide, les Français jugeant que les syndicats ne sont pas assez conciliants.

Cette perception du dialogue entre les syndicats et le Gouvernement est naturellement très clivée politiquement : 43% des sympathisants du Parti socialiste et 62% des sympathisants de la droite jugent que les syndicats ne sont pas assez conciliants alors que 49% des sympathisants de formations à la gauche du PS et 43% des sympathisants du FN les trouvent trop conciliants.




Sondage réalisé :
  • . du 28 avril 2016 au 29 avril 2016

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2017 BVA