Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Questions d'actualité BVA - Orange - iTELE > Les Français et les impôts

Les Français et les impôts

Le 24 Avril 2016


 

 • Les Français ont toujours une vision très négative du système fiscal…

Le jugement des Français sur leur système fiscal est très sévère : 83% le trouvent incompréhensible, 83% injuste et 82% inefficace.

• … et considèrent très nettement que les efforts demandés sont concentrés sur les classes moyennes


Si le système fiscal est autant décrié, notamment pour son caractère injuste, c’est sans doute parce que les Français ont le sentiment qu’il demande surtout des efforts aux classes moyennes (71%) et ne cible pas en priorité les personnes les plus aisées.

• Une perception un peu moins négative des choses quand on mentionne aux interviewés les services dont ils peuvent bénéficier

Volontairement invités à affiner leur jugement à l’aune des services publics dont ils peuvent bénéficier (hôpitaux, écoles, police…), les Français se montrent un peu moins sévères : quand ils pensent à ces services, 60% considèrent ainsi que les taxes et impôts qu’ils payent sont justifiés.

Ce sont donc toutefois 39% des interviewés qui estiment que les services publics mis à leur disposition ne justifient pas pour autant le niveau d’imposition auquel ils sont soumis.

• Les Français sont plutôt favorables au prélèvement à la source, les deux tiers rejettent la suppression de l’ISF

Si le prélèvement à la source, dont l’entrée en vigueur est prévue pour 2018, suscite l’adhésion de six Français sur dix (62%), l’éventuelle suppression de l’ISF est rejetée par deux Français sur trois (66%), soit trois points de plus qu’en 2014.

Notons toutefois un vrai clivage politique sur cette mesure : alors que les sympathisants de gauche s’illustrent par leur franche opposition à toute idée de suppression (89%), 58% des sympathisants de droite s’y montrent favorables, notamment parmi les sympathisants Les Républicains (63%).

Enfin, la décision d’obliger les foyers dont les revenus annuels dépassent 40 000€ par an à déclarer leurs revenus en ligne suscite également le rejet d’une majorité d’interviewés (55%).




Sondage réalisé :
  • . du 21 avril 2016 au 22 avril 2016

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2017 BVA