Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Sondage LH2 > Les Français et les élections municipales 2014 - Volet N°2

Les Français et les élections municipales 2014 - Volet N°2

Le 20 Mars 2014


Les principaux enseignements de ce deuxième volet :

Les projets politiques locaux en cours de réflexion : les Français sont favorables au non-cumul et à la réduction des échelons locaux mais réticents à l’ouverture du droit de vote aux étrangers non communautaires

80% des Français se déclarent favorables à l’application stricte du non-cumul des mandats pour les élus locaux. 91% des sympathisants socialistes soutiennent cette mesure contre 77% des sympathisants UMP.

Plus des deux tiers des Français (68%) se déclarent par ailleurs favorables à la réduction des échelons locaux. Ce score est significativement supérieur à la moyenne chez les habitants des Pays-de-la-Loire (73%) et les Franciliens (71%).

Près des deux tiers des sondés sont en revanche opposés à l’ouverture du droit de vote aux étrangers non communautaires pour les élections locales (64%). Si 59% des sympathisants de la gauche y sont favorables, ce n’est le cas que de 10% des sympathisants de la droite.

La rénovation de la vie politique : des attentes centrées sur l’encadrement des revenus des élus

■ Pour rénover la vie politique française, 81% des Français jugent que la mise en place du plafonnement des revenus des élus locaux est importante.

■ Une proportion quasi-similaire estime que la mise en place de la transparence des revenus des élus locaux est importante (78%).

24% des Français seulement estiment qu’il est important de réserver un certain nombre de places à des personnes issues de l’immigration au sein des listes de candidat aux élections locales.

Des Français plutôt optimistes pour l’avenir de leur commune

Près des deux tiers des Français se déclarent optimistes pour l’avenir de leur commune (65%). C’est dans l’Ouest de la France que l’optimisme est le plus marqué : Bretagne (70%), Pays-de-la-Loire (70%), Midi-Pyrénées (72%) mais surtout Aquitaine (75%). Les habitants des communes rurales sont également plus optimistes que la moyenne (70%).

Des attentes pour la prochaine mandature d’actions tournées vers le développement économique, la sécurité et l’environnement local, exécutées par des maires compétents et à l’écoute

Lorsqu’on interroge les Français sur les thématiques qui devront faire partie des priorités de leur futur maire pour son mandat à venir, c’est le développement économique local qui émerge comme leur principale attente, cité par 57% d’entre eux. Elle est particulièrement marquée dans le Limousin (73%) ainsi qu’en Languedoc-Roussillon (63%), en Bretagne (62%) et en région Pays de la Loire (62%).

■ Au second rang des attentes des Français, près d’un Français sur deux cite la sécurité locale (49%). Cette attente est plus marquée en Ile-de-France (57%) où elle devance le développement économique, en PACA (56%) ainsi qu’en Languedoc-Roussillon (56% également). La sécurité devance l’environnement local (cité par 43% des Français ; 62% des sympathisants d’Europe-Ecologie-Les Verts).

Pour relever ces défis, le maire idéal devra en priorité se montrer compétent (pour 53% des Français) mais aussi à l’écoute de ses habitants (53% dont 65% des habitants de Haute-Normandie et 63% des habitants de Basse-Normandie).





Sondage réalisé :
  • . du 24 février 2014 au 03 mars 2014

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2017 BVA