Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Le climat de l'immobilier et la négociationdu prêt immobilier

Le climat de l'immobilier et la négociationdu prêt immobilier

Le 24 Avril 2015


1ère vague 2015 du Fonciascope de l'Habitat - BVA


LES RÉSULTATS SONT PUBLIES AUJOURD’HUI SUR RTL

Des Français toujours plus optimistes concernant le marché de l’immobilier.


Pour 56 % des Français, l’année à venir sera une bonne période pour investir ; l’été dernier, ils étaient 45% à partager cette idée.

Cette amélioration résulte d’une meilleure perception des Français à l’égard de l’ensemble des facteurs décisifs en matière d’investissement.

Le coût du crédit et le nombre de biens immobiliers sur le marché restent les leviers jugés les plus favorables aujourd’hui en matière d’investissement immobilier (76% et 70% d’opinions favorables).
Avec une progression de 10 points d’opinions favorables, le prix au m2 devient un critère de plus en plus déterminant en matière d’investissement immobilier (60% contre 50% en décembre 2014).

Les Français se montrent aussi légèrement plus optimistes concernant leur situation personnelle.

S’ils étaient 44% fin 2014 à envisager une dégradation de leur situation financière, ils ne sont désormais plus qu’un tiers aujourd’hui.

Pour réaliser une opération immobilière, plus d’un Français sur deux a déjà eu recours à l’emprunt immobilier.

57% des Français déclarent avoir déjà contracté un emprunt immobilier au cours de leur vie ; 31% ont fini de le rembourser et 26% ont toujours des mensualités à honorer.

Deux tiers des Français ayant encore des mensualités à rembourser ont cherché à renégocier le taux de leur emprunt ou envisagent de le faire.

51% des emprunteurs ont déjà cherché à renégocier leur taux d’intérêt (30% ont obtenu la baisse de taux souhaitée, 12% ont obtenu moins que ce qu'ils escomptaient et 9% se sont vus opposer un refus) quand 15% envisagent de le faire.
Les 32% d’emprunteurs n’ayant jamais cherché ou n’envisageant pas de renégocier leur taux expliquent d'abord ce choix par une renégociation qu'ils jugent a priori trop compliquée (22%) ou ils estiment que la renégociation aboutira à un refus (10%).

Julie Catillon, directrice d’études, BVA Opinion

CONTACTS PRESSE
FONCIA
Audrey Liny - Relations presse
01 55 52 52 78 / audrey.liny@foncia.fr
IMAGE 7
Nathalie Feld : 01 53 70 94 23 / nfeld@image7.fr






Sondage réalisé :
  • . du 07 avril 2015 au 13 avril 2015

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2016 BVA