Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Cap sur 2012 > Cap sur 2012

Cap sur 2012

Le 20 Septembre 2011

L’impact du débat du jeudi 15 septembre sur la primaire socialiste : la grande enquête « avant-après » proposée par BVA

Primaire socialiste : Hollande toujours favori


BVA et ses partenaires avaient interrogé les Français juste avant le premier grand débat sur la primaire. Nous avons décidé de rééditer cette interrogation juste après le débat de jeudi 15 septembre afin de mesurer comment ce débat a été reçu par les Français et en quoi il a modifié le rapport de force entre les principaux favoris.

Si le débat, très suivi, n’a pas bouleversé le rapport de force il a tout de même modifié la tendance qui se dessinait.



Outre la confirmation du très fort engouement pour la primaire, trois informations principales se dégagent de ce sondage :

  • Hollande est toujours nettement favori, dominant toujours nettement sa rivale, Martine Aubry, mais sa tendance à la hausse s’est interrompue. Il perd ainsi 4 points auprès des électeurs les plus certains d’aller voter, passant de 47% à 43%. Toujours possible, sa victoire dès le premier tour, s’est un peu éloignée après le débat.

  • Mais ce n’est pas Martine Aubry, la deuxième, ni encore moins Ségolène Royal, la troisième, qui ont bénéficié de ce reflux du favori. Toutes deux stagnent en effet auprès des électeurs les plus certains d’aller voter (-1 point chacune). Ce sont les deux « petits » candidats, Valls et Montebourg, qui profitent le plus du débat, gagnant chacun 3 points d’intentions de vote après leur performance de jeudi dernier. Montebourg se rapproche même dangereusement de Ségolène Royal pour la troisième place sur le podium de la primaire : avec 12% contre 9%, elle ne le devance plus désormais que de 3 points auprès des électeurs certains d’aller voter (nous sommes dans la marge d’erreur statistique) et est même passée derrière lui auprès de l’ensemble des sympathisants de gauche (9% contre 11%).

  • Notre « post-test » du débat éclaire parfaitement cette situation : Si Hollande, le favori de la primaire, est bien celui qui a été jugé convaincant par le plus grand nombre de téléspectateurs assidus (71%), il ne devance que de peu sa rivale Martine Aubry (63%), qui elle-même ne fait pas mieux qu’Arnaud Montebourg (62%) et moins bien que Manuel Valls (68%). Alors que ces quatre candidats « gros » et « petits » ont largement convaincu les téléspectateurs, Ségolène Royal, elle, n’y est pas du tout parvenue (69% ne l’ont pas jugée convaincante) faisant à peine mieux que JM. Baylet (79%).

Sondage réalisé :
  • . du 16 septembre 2011 au 18 septembre 2011

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2014 BVA