Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site internet. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus J'ai compris
accueil > sondages > Observatoire de la politique nationale > Observatoire de la politique nationale - février

Observatoire de la politique nationale - février

Le 14 Février 2015


Un mois après « Charlie », la popularité de François Hollande et de Manuel Valls repart à la baisse
30% des Français déclarent avoir une bonne opinion de François Hollande en tant que président de la République, c’est 4 points de moins qu’il y a un mois. Cette baisse confirme le caractère conjoncturel du rebond mesuré en janvier. Notons toutefois qu’elle est essentiellement liée à une baisse chez les sympathisants des partis de la gauche du PS (37% de bonnes opinions, -9 points) chez qui il avait progressé de 17 points en janvier. En revanche, le président de la République poursuit sa progression chez les sympathisants socialistes avec 84% de bonnes opinions (+3 points, soit +14 points en deux mois).

La popularité de Manuel Valls se détériore également mais dans une moindre mesure. Avec 42% de bonnes opinions, il perd seulement 2 points par rapport au mois de janvier.

A gauche, Bernard Cazeneuve confirme son envolée du mois de janvier, Laurent Fabius et Jean-Luc Mélenchon progressent
Contrairement au couple exécutif, le ministre de l’Intérieur capitalise sur ses bons résultats du mois de janvier. Sa notoriété nouvelle semble acquise et 33% des Français souhaitent qu’il ait davantage d’influence dans la vie politique française, un score identique à celui mesuré en janvier.

Toujours à gauche, notons la progression de Jean-Luc Mélenchon (41%, +4 points chez l’ensemble des sympathisants de la gauche) qui bénéficie indirectement des résultats des élections législatives en Grèce, qui lui ont également permis d’occuper la scène médiatique sur le plan intérieur. Il réalise la plus forte progression auprès de l’ensemble des Français (+ 3 points), à égalité avec Laurent Fabius (+3 points également, à 30% de cote d’influence).

A droite, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé perdent du terrain

Les sympathisants de l’UMP semblent n’avoir guère apprécié le débat autour des prises de position des principaux leaders de l’UMP à l’occasion du second tour de l’élection législative partielle dans la 4ème circonscription du Doubs. Nicolas Sarkozy, qui prônait la liberté de vote des électeurs, perd 4 points chez les sympathisants de l’UMP (66%). Alain Juppé voit également sa cote d’influence diminuer chez les sympathisants de l’UMP (66%, -6 points) même s’il reste en tête de notre classement général chez l’ensemble des Français (50% de cote d’influence). Les sympathisants de l’UMP ne semblent pas avoir apprécié son appel à voter PS pour faire barrage au FN lors de cette élection partielle.

Le Front national, 3ème parti le plus populaire, à égalité avec l’UMP
Notons pour terminer que l’image de la plupart des partis est en baisse, à l’exception de celle du Front national qui, avec 30% de bonnes opinions, obtient son meilleur résultat depuis la création de cet indicateur en septembre 2012 et fait désormais jeu égal avec l’UMP.





Sondage réalisé :
  • . du 10 février 2015 au 11 février 2015

SUIVEZ BVA SUR linkedin facebook youtube   rss   newsletter NEWSLETTER
mentions légales © COPYRIGHT 2017 BVA